Secteurs
RH
.
4
min

Peut-on ventiler chômage partiel et télétravail pour un employé ?

Clélia
Clélia
19
April
2020
-
Mis à jour le
02
.
10
.
2020
Peut-on ventiler chômage partiel et télétravail pour un employé ?

Votre commerce n’est pas à l’arrêt total mais présente tout de même une grande baisse d’activité et donc de bénéfices ? Afin de joindre les deux bouts, certains pourraient penser à détourner le fonctionnement des aides de l’État pour utiliser le chômage partiel afin de réduire leurs coûts de personnel, tout en continuant à demander à leurs salariés de travailler de chez eux.

Cette ventilation entre chômage partiel & télétravail est-elle légale ?

💻 Le télétravail : ce qu’il faut retenir

Le télétravail, c’est une modalité dans l’exercice du contrat de travail. Rien ne change donc au niveau de la rémunération. Au lieu de venir travailler dans les locaux, le salarié travaille de chez lui mais la charge de travail est censée rester la même donc l’impact sur la paye est nul.

Chez lui, l’employé devra avoir accès à l’ensemble des informations et des outils nécessaires à son travail afin de pouvoir effectuer le même volume de travail. Quant à l’efficacité, c’est à vous de mettre en place les bonnes solutions digitales et les bons process de communication afin d’avoir une redescente de l’information pertinente !

Que faut-il prendre en compte ?

Le décret sur l’activité partielle du 25 mars 2020 vient accélérer la procédure pour mettre en place ce dispositif, élargir son champ d’application et améliorer l’indemnisation des salariés (en particulier ceux au SMIC) et des entreprises.

Pour rappel, le dispositif d’activité partielle permet à l’employeur, lorsqu’il fait face à des difficultés l’obligeant à réduire temporairement son activité, de déroger à son obligation de garantir une durée de travail égale à la durée légale ou conventionnelle en diminuant le temps de travail de ses salariés ou en procédant à une fermeture temporaire partielle de tout ou partie de l’établissement.

😴 Le chômage partiel sans maintien d’activité

Si vous décidez de mettre l’un de vos salariés en “activité partielle totale”, c’est à dire sans maintien d’activité, sa charge de travail est censée tomber à 0. La ventilation entre télétravail et chômage technique n’est donc pas possible dans ce cas là ! Le chômage partiel est cadré par la loi.

De plus, continuer à faire travailler vos salariés serait considéré comme un abus : on parlerait de “travail illégal”. Si vous vous organisez de cette façon et que vous faites l’objet d’un contrôle, il faudra « rembourser les sommes touchées au titre du chômage partiel » et il vous sera « interdit de bénéficier pendant une durée maximale de 5 ans d’aides publiques en matière d’emploi ou de formation professionnelle ».

Enfin, l’article 441–6 du Code pénal, qui punit la fraude à une administration publique, a vocation à s’appliquer et prévoit deux ans de prison et 30.000 euros d’amende. « C’est totalement illégal et ça va être lourdement sanctionné », avait indiqué la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

🤓 Le chômage partiel avec maintien d’activité

Si l’un de vos salariés est en activité partielle non totale, c’est à dire avec maintien d’activité mais réduite, alors il est possible de ventiler chômage partiel et télétravail, mais cela dans la limite de certaines règles car il y aura également beaucoup de contrôles afin d’éviter les heures supplémentaires.

Nos conseils pour mener à bien cette ventilation :

  • Demander à vos salariés de mettre en ligne leurs plages d’indisponibilités (sur leur agenda partagé mais aussi sur Slack par exemple)
  • Transmettre à l’écrit des horaires de travail fixes à vos salariés et les respecter
  • Faire en sorte que vos salariés aménagent leur nouvel emploi du temps pour pouvoir condenser l’ensemble de leurs tâches sur les horaires fixées
  • Préciser à vos salariés qu’ils ne sont pas tenus de répondre si quelqu’un de l’équipe les contacte en dehors de leurs horaires de travail déterminées
  • Même chose pour les réunions : ils ne sont pas obligés d’y assister si elles sont organisées en dehors de leurs horaires prédéfinies
  • Ils ne doivent pas répondre à leurs emails en dehors de ces horaires

L’objectif est donc d’utiliser cette solution exceptionnelle de chômage partiel dans les limites du raisonnable et de manière intelligente : ne réduisez pas trop le temps de travail de vos employés si vous avez encore vraiment besoin d’eux. Si vous allez au delà des heures prévues dans leur période d’activité partielle, il est possible que les peines financières qui suivront soient plus importantes que ce que vous auriez perdu en les gardant en télétravail total. Soyez-donc vigilants !

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.