Secteurs
Hôtellerie
.
4
min

Eco-tourisme : les conseils pour transformer votre hôtel

Minéa
Minéa
18
November
2019
-
Mis à jour le
07
.
12
.
2020
Eco-tourisme : les conseils pour transformer votre hôtel

L’avenir de l’hôtellerie sera vert ou ne sera pas. À l’image de l’ensemble des autres acteurs touristiques, l’hôtellerie vit une profonde transformation ces dernières années, liée tant aux évolutions sociétales que celles des exigences des clients.

Image for post

Le traditionnel rapport qualité-prix n’est plus le seul critère de choix, au même titre que le confort. Les clients veulent aujourd’hui un hébergement qui soit aussi bon pour leur sommeil que pour la planète.

Alors que le tourisme représente 5% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, la notion d’éco-tourisme progresse, impactant le voyage dans sa globalité, du moyen de transport à l’hébergement, en passant évidemment par la restauration.

Il est donc temps de vous adapter à ces nouvelles attentes et prendre de l’avance sur une tendance promise à prendre de l’importance dans les années à venir !

Choisissez vos équipements avec attention 🧼

La transformation de votre établissement commence évidemment par votre approvisionnement et donc les équipements et produits qui y sont proposés.

Ce choix peut paraître aussi “anodin” que celui des éclairages utilisés dans l’ensemble des espaces et chambres, mais avoir un impact très fort sur la consommation annuelle de l’hôtel.

De la même manière, la sélection des produits d’entretien a un rôle très important dans le positionnement de l’établissement, en devant favoriser des produits non-toxiques et non-polluants.

Au-delà des produits utilisés par vos employés, ceux mis à disposition dans les chambres de vos clients sont évidemment aussi concernés : de nombreux hôtels favorisent aujourd’hui des savons biologiques et en vrac, de façon à limiter les emballages, des journaux numériques plutôt que papiers, installent des réducteurs de consommation d’eau…

Côté cuisine, favorisez le locavorisme et donc des produits provenant de productions locales, de façon à réduire les distances entre le producteur et vous, et donc les émissions de gaz à effet de serre.

Et si vous êtes vraiment un “ayatollah” du local, exploitez le jardin ou le toit de l’hôtel pour faire pousser vos légumes, à l’image de l’hôtel Yooma dans le 15eme arrondissement de Paris !

Veillez à la consommation

L’attention portée à la consommation commence par celle des énergies, qu’il s’agisse de l’eau ou de l’électricité, trop facilement gaspillées dans les établissements hôteliers.

De nombreux hôtels ont fait le choix de sensibiliser les clients quant à leur utilisation de l’eau ou des serviettes de bain. Fini l’open-bar sur ces deux sujets, l’heure est à l’utilisation raisonnée ! D’autres établissements renforcent d’avantage l’équipement des chambres en installant par exemple des systèmes de douche filtrant l’eau recueillie naturellement.

La limitation de consommation concerne aussi celle des étages administratifs ou de l’accueil de votre hôtel en réduisant le plus possible le papier et en favorisant plutôt le digital, comme vous pouvez le faire avec votre planning en ligne : une façon de proposer une expérience client plus fluide, moderne et surtout réduisant les émissions carbone.

Mais la consommation concerne aussi celle des matières premières et forcément la quantité de déchets alimentaires.

En pilotant avec précision vos stocks ou en imaginant des façons de mieux valoriser vos produits, vous limitez les pertes (de temps, de matière première et d’argent).

Sensibilisez les clients autant que vos employés

Une chose est sûre, il ne suffit pas de faire les bons choix de produits pour qu’ils soient ensuite correctement utilisés : encore faut-il que les personne les utilisant soient sensibilisées au sujet !

Pour cela, de plus en plus d’hôtels incitent leurs clients à se servir durant plusieurs jours d’une même serviette ou de dormir dans les mêmes draps. Un effort de pédagogie important, qu’il est aussi possible de récompenser (par des cadeaux, réductions sur la chambre…)

De manière à aller plus loin dans la sensibilisation, vous pouvez communiquer auprès de vos clients la dépense énergétique de la chambre qu’ils occupent et détailler l’origine de chaque produit présent.

Une façon de valoriser votre offre et renforcer votre positionnement d’établissement engagé.

En complément de cette « formation » client, les employés eux-aussi doivent nécessairement être sensibilisés à ces notions, de façon à limiter leur consommation d’eau, d’énergie et de produits d’entretien.

Ces sensibilisations peuvent faire l’occasion d’une formation d’une journée ou demi-journée avec les services RH de l’établissement et les managers pour partager la liste des bonnes pratiques à suivre afin de participer à la mise au vert de l’hôtel.

Obtenez des labels

Le nombre de mentions « éco », « vert » ou « durable » a explosé ces dernières années, permettant aux restaurants et hôtels de mieux se définir et se différencier des offres concurrentes.

Concrètement, un éco-hôtel est un établissement ayant mis en place une série d’actions visant à réduire au mieux son impact environnemental.

Pour obtenir ce statut, il doit être certifié écologique par un tiers indépendant ou par l’Etat directement et ainsi respecter des critères bien spécifiques.

Parmi les labels convoités, les plus (re)connus sont le label Clef Verte (principal label international avec près de 2700 structures déjà labellisées), le label Green Globe et l’Ecolabel Européen.

Il est donc temps d’enclencher la révolution de votre hôtel et vous mettre au vert encore plus vite que vous vous êtes mis au digital !

Solution de gestion de planning et de personnel spécialisée en hôtellerie — Skello

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.