Notre Equipe
.
6
min

Devenir Dev chez Skello : comment ça se passe ?

Clélia
Clélia
31
July
2020
-
Mis à jour le
14
.
12
.
2020
Devenir Dev chez Skello : comment ça se passe ?

Découvre l’équipe tech de notre startup avec le témoignage de Alexandre, fraîchement arrivé chez Skello pour continuer sa carrière de Web Developer 🚀

👉 Tu viens d’arriver chez Skello comme développeur après un changement de carrière ces 5 dernières années, qu’est-ce qui t’a fait retourner à ton métier initial ?

“En effet, j’ai eu un parcours un peu particulier ! J’étais développeur pendant 5 ans au sein de la startup ClicRDV, un logiciel en Saas comme Skello, pour la prise de rendez-vous en ligne ! Après un voyage de un an, j’ai eu envie d’essayer quelque chose de nouveau et j’ai décidé de monter mon entreprise dans le bâtiment : la rénovation intérieure.”

👉 Tu souhaitais donc découvrir un travail un peu plus concret ?

“Exactement, je suis passé d’un travail purement cérébral au 100% concret, physique. Ensuite, ça s’est transformé en une entreprise, avec beaucoup de questions administratives : les devis, les factures… Pas forcément ce qui m’avait attiré à la base ! Je savais que je n’avais pas envie de faire ça encore pendant des années, ce n’était pas adapté à mon style de vie.”

“Vu que ça a toujours été une option pour moi, et que revenir à la tech est resté constamment dans ma tête, j’ai arrêté pour suivre une formation en début d’année : le bootcamp IronHack, où j’ai pu me remettre à niveau sur des technologies actuelles, comme notamment le langage de code Javascript.”

👉 Il s’agissait donc d’une formation intensive accélérée pour te remettre à niveau ?

“C’est ça, Skello recherchait des profils seniors, donc quelqu’un qui n’aurait que la formation ne pourrait pas être pris. Mais pour des gens comme moi, qui se remettent à jour parce qu’ils ont toujours fait une autre techno, ça fonctionne ! Avant, j’avais toujours fait du Ruby on Rails, donc j’avais de l’expérience là dessus et c’est très différent. Chez Skello, on utilise d’ailleurs les deux : Ruby on Rails et Javascript !”

👉 En parlant de Skello, peux-tu nous parler des différents entretiens que tu as passés ? Ils sont toujours déterminants puisqu’ils sont la confirmation ou non de ce qu’un candidat a déduit d’une offre qu’il a consultée !

“Parmi tous les entretiens que j’ai eu, le point commun a été la passion ressentie de la part des différents interlocuteurs ! C’était attirant car chacun d’entre eux paraissait très bien dans son boulot et très heureux chez Skello. C’est un premier point : il y a beaucoup de boîtes où les personnes que tu rencontres ne te vendent pas du tout le projet et tu te dis : je vais m’ennuyer !”

“Un autre point que j’ai apprécié, c’est la transparence durant les entretiens. J’ai posé beaucoup de questions et tout était clair : le fonctionnement interne, le rôle des équipes, la rémunération. Pour l’équipe tech, Il y a une grille salariale donc il n’y a pas de danse à avoir, on sait de quoi on parle depuis le début. Il n’y a pas de “non dits”, et c’est très cool ! Ça change des boîtes où on fait 4 ou 5 entretiens sans savoir pour autant si l’offre sera en accord avec nos prétentions salariales.”

“Aussi, le produit m’a tout de suite plu. Rien qu’en regardant la landing page avant de rencontrer les équipes, j’avais déjà une bonne compréhension de Skello. Quand j’ai vu l’équipe, on a pu tout de suite aller plus loin dans les discussions et parler technique, avec des références communes de par mon précédent job. Ariane, Head of Product, m’a aussi fait une démo produit et c’était très convaincant. En effet, on peut trouver une solution très esthétique mais ne pas être certain du fonctionnement derrière, de son aboutissement. Ici, ça c’est confirmé !”

“Enfin, le fait de rencontrer Quitterie, la CEO, c’est aussi une sacrée force. Il y a des boîtes pour lesquelles j’ai postulé et où je n’ai même pas parlé avec le CTO. Dans ces cas là, je dis non directement, car je considère que c’est une nécessité ! En faisant cet entretien j’avais peur que mon parcours atypique puisse rebuter comme ce fut le cas dans d’autres boîtes, or chez Skello ça a été vu comme une force ! Quitterie m’a expliqué qu’ici, énormément d’employés avaient des parcours différents et que c’était valorisé. Le fait que ce ne soit pas considéré comme un faux pas mais plutôt comme une ouverture d’esprit, ça a été un plus pour moi. Chez Skello, tout le monde n’a pas un parcours linéaire, chacun a son histoire, et ça n’empêche pas d’intégrer la boîte, de bien bosser et de participer à sa croissance à 100% !”

👉 Tu es donc arrivé chez Skello il y a plus d’un mois, comment as-tu trouvé ton onboarding ?

“Le fait d’avoir un “buddy” en arrivant, c’était cool ! Après quelques semaines, ce n’est plus une nécessité car on peut demander à n’importe qui les informations dont on a besoin. Mais au début, c’est bien d’avoir une personne de référence pour nous mettre à l’aise.”

“Quand je suis arrivé, mon buddy Paul était là pour me faire faire le tour des équipes et des bureaux. Les premiers jours, j’ai pu parler avec lui, il m’a intégré un peu plus du côté Sales, une équipe avec laquelle j’aurais naturellement eu peut-être moins de contact.”

👉 Qu’est-ce qui a été organisé et qui a favorisé ton intégration ?

“Les premiers jours, j’ai assisté à des présentations des différents managers de chaque département. Chez Skello, on est beaucoup et honnêtement au début, c’est assez pratique pour situer l’ensemble des personnes et comprendre le rôle que joue chaque équipe. Grâce à ça, j’ai eu rapidement une vision claire de l’organigramme général.”

“Le fait d’avoir une réunion avec les deux co-fondatrices, qui nous expliquent les missions et projets de Skello, c’est aussi très cool parce que je pense que c’est rare ! Tu te sens directement plus impliqué parce que tu comprends où va la boîte au sens global. Dans d’autres entreprises, tu peux tout à fait faire ton job à ton échelle, sans te soucier de l’impact et de la direction ! Quand tout le monde va dans la même direction, ça avance bien. C’est aussi très lié à la méthode des OKR qui a été mise en place l’année dernière chez Skello !”

“Enfin, il y a les formations “Produit”, qui nous permettent dès le départ d’avoir une formation en groupe sur l’utilisation de Skello : ça nous donne une compréhension vraiment profonde de son fonctionnement et de son utilité. Dans mon ancienne boîte, on était moins donc ce type de questions techniques, d’apprentissage du fonctionnement se faisait en one-to-one de manière informelle. Ici, on a une explication du contexte, du produit et de ses spécificités, tout ce qui est nécessaire à la compréhension de Skello ! Sans ces formations, on comprendrait l’idée de l’outil Skello en le regardant mais on n’aurait pas le contexte !”

👉 Et dans l’équipe tech, de quoi ont été faites les premières semaines ?

“En termes de code, on a un petit tour du projet, du modèle de base de données. On nous explique aussi le Sprint, ce qui rythme les développements et les mises en prod. Ici, on a des mises en prod toutes les semaines, donc il faut se mettre à jour là dessus, mais aussi sur le suivi des tickets, la manière de gérer les projets ! Là dessus ils ont été assez clairs et exhaustifs pour que je puisse rapidement être opérationnel.”

“Chacun est vraiment à l’écoute : on m’a dit tout de suite que ne devais pas hésiter à demander à chaque fois que j’ai des questions : il n’y a pas de question bête. Par rapport au produit et au développement web mis en place actuellement, rien n’est gravé dans le marbre et les anciens encouragent vraiment à communiquer les critiques et les retours. Même si tu es là depuis quelques semaines, tu donnes ton point de vue. L’équipe est donc challengée constamment !”

👉 Retrouve également le témoignage de Caroline, Product Manager chez Skello

👋 Tu es dans la tech et tu veux apprendre les compétences d’aujourd’hui et de demain ? C’est ici que ça se passe !

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.