Secteurs
Distribution spécialisée
.
4
min

Comment bien manager sa franchise de prêt-à-porter ?

Nina
Nina
27
October
2019
-
Mis à jour le
14
.
12
.
2020
Comment bien manager sa franchise de prêt-à-porter ?

Si la relation employeur / salarié n’est pas toujours évidente, la relation franchiseur / franchisé possède elle aussi son lot de particularités !

Celle-ci reposant sur deux entités indépendantes à la fois juridiquement et financièrement, le management d’une franchise peut s’avérer délicate. Alors, comment bien piloter sa franchise dans cette relation à distance ? On vous dit tout, en toute franchise !

Un accompagnement crucial avant l’ouverture

Si la relation franchiseur / franchisé unit deux structures indépendantes, sans lien hiérarchique, elle se base tout de même sur des accompagnements nécessaires à la réussite de la franchise.

En devenant franchisé, l’entrepreneur sait qu’il ne partira pas de zéro et pourra s’appuyer sur un concept déjà testé et permettant de bénéficier d’une attractivité naturelle.

En complément de cette base de départ, le franchiseur est aussi très présent au début de la relation pour accompagner le franchisé dans l’installation de la boutique, l’agencement du magasin, le choix des équipements et outils, et parfois même le recrutement du personnel lorsque celui-ci se base sur des critères bien précis.

L’objectif de cet accompagnement est d’aider le franchisé à perfectionner son projet, ce qui est particulièrement pertinent si un dossier de financement est à réaliser puisque l’entrepreneur pourra alors s’appuyer sur les chiffres et expériences de la franchise.

Ces conseils se matérialisent aussi souvent par des sessions de formation organisées avant l’ouverture, alliant théorie et pratique, pour en savoir plus sur l’histoire de la marque, les différentes spécificités produits, et les techniques de vente opérées dans l’ensemble des magasins.

Mais attention, accompagnement ne signifie pas assistanat : le franchiseur joue un rôle de facilitateur lors de la création mais c’est au franchisé d’exécuter et prendre les bonnes décisions !

Image for post

Partagez vos connaissances, process et outils

Le franchiseur ne disparaît pas après l’ouverture, bien au contraire ! Au-delà du suivi des performances, celui-ci étant à la base de la conception des produits, il est forcément garant du partage des informations les concernant, qu’ils soient déjà en vente ou en cours de développement.

Pour cela, il est important de structurer des circuits de communication entre le franchiseur et ses franchisés, qui pourront s’incarner de plusieurs façons : par des séminaires ponctuels de formation, mais aussi la visite d’animateurs de réseau qui seront les porte-paroles et responsables du partage de connaissances.

La première année, il est important de multiplier les visites de ces animateurs avant de les diminuer les années suivantes. Ceux-ci devront ainsi diffuser la vision stratégique définie par le franchiseur et apporter toutes les informations pratiques dont a besoin le franchisé pour vendre efficacement les produits.

Mais au-delà de parler, ces animateurs de réseau devront être aussi capables d’écouter et d’entendre les retours des franchisés qui portent eux la voix du terrain et peuvent proposer des optimisations nécessaires.

En complément de la connaissance produit, le franchiseur peut (ou doit) aussi mettre à disposition les assets publicitaires, le programme de fidélisation, ainsi que les outils de gestion et process de management. Des éléments partagés et commun entre tous les franchises, permettant d’éviter les disparités ainsi que la démultiplication des coûts.

Mesurer les performances de son réseau

Une fois passée l’accompagnement, le suivi doit aussi porter sur les chiffres et le franchiseur est le premier à en surveiller la progression, installé derrière son écran !

Pour mesurer les performances de ses franchisés, on s’appuie souvent sur trois grands indicateurs permettant d’avoir une vision holistique de l’activité de son réseau.

Le premier indicateur, et le plus évident, est comptable. Il s’agit des chiffres les plus scrutés et les plus révélateurs de l’efficacité des points de vente. On y trouvera le CA journalier, le CA mensuel, trimestriel et annuel, le coût d’achat de produits, les salaires, seuil de rentabilité…

Le second indicateur est humain et consiste à avoir un oeil sur les salariés de chaque point de vente, pour en mesurer l’épanouissement, l’ancienneté l’efficacité, et les ratios dont l’index de l’égalité femmes-hommes.

Le troisième indicateur scruté est celui du marketing, de manière à analyser les canaux de communication et d’acquisition, mesurer l’image et notoriété de la marque, mesurer la satisfaction et fidélité des clients.

De façon à avoir une vision unifiée, plusieurs franchises dont Célio ou Cache Cache ont fait le choix de s’équiper des solutions en ligne de Skello, permettant de piloter ces différents indicateurs avec précision et simplicité.

En mettant en place ce suivi et cet accompagnement au fil de la relation, vous mettez toutes les chances de votre côté pour transformer votre franchise en réelle success story ! ✨

Skello pour le Prêt-à-porter — Logiciel de gestion de planning du personnel

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.