Secteurs
RH
.
5
min

Activité partielle : engager le bon dialogue

Clélia
Clélia
30
April
2020
-
Mis à jour le
02
.
10
.
2020
Activité partielle : engager le bon dialogue

Annoncer à de nouveaux collaborateurs ou à des employés fidèles qu’ils vont passer en chômage partiel n’est pas une partie de plaisir. Quel que soit le statut de l’employé et la relation que vous ayez avec, il est primordial que le dispositif soit compris et que sa mise en place se fasse le plus clairement et le plus justement possible.

Préparez le cadre de l’annonce

Tout d’abord, vous devez définir qui sera la personne de l’entreprise chargée de faire ce genre de communications. Idéalement, il faut que ce soit la même pour l’ensemble des équipes concernées, afin qu’il n’y ait pas d’inégalité dans la communication et que la personne puisse bien être à l’aise avec son discours. Généralement, on prendra l’un des représentants du haut management, comme le CEO ou encore plus logiquement le DRH.

L’ordre à privilégier pour mettre au courant les collaborateurs de l’entreprise est le suivant :

👉 Communiquer avec le CSE par rapport au plan d’action et d’information

👉 Communiquer avec les managers des différentes équipes afin qu’ils puissent anticiper l’annonce officielle auprès de leur team

👉 Communiquer avec les équipes ou salariés directement concernés (l’annonce peut ainsi se faire de manière individuelle ou par groupe, selon votre préférence et ce que vous considérez le plus “pratique”). Les managers sont vivement invités à recontacter les salariés concernés à posteriori, pour en discuter, répondre aux questions et apaiser les tensions s’il y en a. En effet, une telle annonce n’est pas anodine et cela peut être un choc pour certains salariés !

👉 Communiquer avec l’entièreté de l’entreprise : cette annonce doit donc être collective et globale, une liste des salariés concernés doit dans l’idéal être transmise à l’ensemble des collaborateurs. Cette étape est essentielle pour la suite, puisque vos salariés en activité partielle ne pourront pas être tout le temps sollicités voire pas du tout : les autres doivent donc avoir conscience de la situation et savoir adapter leur travail de groupe en fonction des nouveaux horaires de chacun !

Préparez votre discours

Comment faire accepter une situation telle que le chômage partiel si vos salariés n’ont pas les clés en main pour comprendre le dispositif et ses impacts ?

L’annonce de mise en activité partielle peut être violente pour certains employés : incompréhension, sentiment d’injustice, anxiété vis-à-vis du salaire, déprime due à la baisse ou la cessation d’activité, stress par rapport à la viabilité de l’entreprise et au futur en général… Il est donc primordial d’être honnête avec vos employés et de partager avec eux le maximum d’informations possible.

Premièrement, expliquez-leur ce qu’est le chômage partiel, quelles en sont les conditions et les démarches à mettre en place pour l’activer ! À bien préciser que celui-ci est une mesure temporaire, qui permet justement d’éviter le licenciement, et que c’est donc une mesure super prise par le gouvernement qui nous permettra de récupérer nos employés à la sortie de la crise. 😊

Ensuite, parlez-leur de l’impact de la situation actuelle sur votre entreprise : partagez avec eux des chiffres précis, des prévisionnels ainsi que des données sur les conséquences positives que peut avoir le chômage partiel sur la trésorerie. Il est important de partager avec eux vos prévisionnels (du plus optimiste au plus pessimiste) afin qu’ils aient une vision assez claire de la situation et qu’ils puissent se projeter ! Cela leur permettra de comprendre la décision et d’en voir le bout, surtout.

Pour terminer, soyez très précis au niveau des modalités de l’activité partielle : qui est concerné, à partir de quand, pour combien de temps et sous quelles conditions (chômage technique total ou partiel, quels horaires ou jours sont concernés, quels outils de communications sont privilégiés…). Nous vous conseillons vivement de mettre tout cela à l’écrit pour avoir une preuve de ce qui a été discuté et que tout le monde soit aligné sur les modalités d’exécution (ainsi que sur l’indemnisation, qui doit être claire dès le début).

En bref, partager tout ce qu’il est possible de partager à vos employés, afin de faciliter leur compréhension et leur acceptation de la situation. Il est impératif de montrer à vos employés que vous les considérez et que cette décision n’est pas liée à leur compétences mais plutôt à la charge de travail qui est fortement modulée avec la crise.

Continuez à communiquer

Après l’annonce de mise en chômage partiel de vos équipes, communiquer est une nécessité ! Que vos salariés soit en chômage partiel total ou en activité partielle, ils ont besoin d’être rassurés et de nouveaux questionnements vont apparaître pour eux au fur et à mesure du confinement. Les fondateurs de l’entreprise, le CEO, les fonctions RH et les managers ont pour mission de maintenir le contact quotidien et de répondre à l’ensemble des interrogations de leurs salariés.

Comment communiquer avec eux et les aider ? 😌

👉 Communiquez avec eux en points visio, lors de moments définis avec leurs managers ou lors de points d’équipe plus large en compagnie des hauts représentants de l’entreprise

👉 Mettre en place de nouvelles méthodes de travail et une nouvelle organisation quotidienne pour travailler efficacement à distance

👉 Organiser des “webinars” en interne ou formations pour les employés qui le souhaitent

👉 Partagez avec eux des articles pour les guider dans leur télétravail, leurs gestions de projets, leur vie en confinement…

👉 Organisez des moments de détente en équipes comme par exemple des apéros en ligne, des jeux via l’application Kahoot

👉 Envoyez leur un email motivant pour les remercier après chaque semaine, accompagné d’un questionnaire où vous vous informerez sur leur humeur, leurs ressentis et leur offrirez de poser leurs questions.

Bien évidemment, les salariés qui sont en chômage partiel total ne doivent pas être dans l’obligation d’assister à ces points d’équipes tels que les apéros, les jeux ou les webinars… Mais il est déterminant de leur rappeler qu’ils sont les bienvenus. Invitez-les afin qu’ils ne se sentent pas “exclus” et qu’ils puissent, s’ils le souhaitent, suivre les projets qui sont en cours afin de mieux préparer leur reprise ! 🚀

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.